Au cœur de l'action

ATP – Classement NextGen : Zverev en tête, Tsitsipas grappille des points

Depuis quelques années maintenant, l’ATP a misé sur la nouvelle génération de joueurs en créant la NextGen, qui regroupe tous les joueurs de moins de 21 ans. En 2017, un Masters spécial pour cette génération a même été créé, remporté alors par le Sud-Coréen Hyeon Chung (rappelons qu’Alexander Zverev n’y avait pas participé, étant qualifié pour le Masters de Londres). Chaque semaine, en même temps que son classement calculé sur 52 semaines et que la Race pour le Masters de Londres, l’ATP publie un classement de cette NextGen, appelé la « Race to Milan » (où se joue le Masters NextGen). Voilà pourquoi nous avons décidé, chaque mardi, de faire un point pour vous sur l’évolution de ce classement de ces jeunes loups, qui pourraient prétendre dans un futur plus ou moins proche aux premières places du classement mondial. Nous parlerons ici de leur rang à la « Race to Milan », mais aussi de leurs dernières perfs lors de la semaine qui vient de s’écouler.


1/ Alexander Zverev (21 ans) :

DbP4E44WsAAFOArL’Allemand n’était engagé sur aucun tournoi lors de la semaine écoulée. Il reste donc sur une demi-finale à Monte-Carlo, où il n’avait été battu que par Kei Nishikori (n°22) en trois sets 3-6, 6-3, 6-4. Sur son parcours à Monaco, Zverev avait aussi battu le Français Richard Gasquet en quarts de finale, dans un match remporté au couteau au troisième set (4-6, 6-2, 7-5). Dans les semaines à venir, l’Allemand participera au Masters 1000 de Madrid, en Espagne, et surtout au Masters 1000 de Rome, en Italie, où il défendra son titre acquis l’an passé. Chose qui ne sera pas facile quand on sait que Rafael Nadal (entre-autres joueurs) commence à afficher une belle forme sur terre battue. Le point d’orgue du printemps sera bien sûr Roland-Garros, où Zverev nourrit de belles ambitions grâce à son rang de n°4 mondial. À la « Race to Milan », il compte 1285 points, soit 686 points d’avance sur son poursuivant, le Grec Stefanos Tsitsipas. Si, comme en 2017, il se qualifie pour le Masters de Londres, il n’ira pas à Milan en fin d’année.

2/ Stefanos Tsitsipas (19 ans) :

DbtiUb1W0AAjp7jEngagé à l’ATP 500 de Barcelone la semaine dernière, le Grec a réalisé un excellent tournoi, ce qui l’a fait grimper de la 7ème à la 2ème place de cette « Race to Milan ». En effet, Stefanos Tsitsipas a atteint la finale, seulement battu par l’ogre de la terre battue, le n°1 mondial Rafael Nadal (6-2, 6-1). Sur son parcours, il a tout de même battu le Français Corentin Moutet (n°137), issu des qualifications, en deux sets 6-4, 6-1 au premier tour, avant de sortir au tour suivant la tête de série n°7 du tournoi, l’Argentin Diego Schwartzman (n°17) en deux sets là aussi, et sur un score plutôt sévère (6-2, 6-1). Au troisième tour, le petit poulain de Patrick Mouratoglou a battu une autre tête de série (n°10), l’Espagnol Albert Ramos-Viñolas (n°40) en deux sets 6-4, 7-5. Et il ne s’est pas arrêté là, puisqu’il a battu Dominic Thiem (n°7) en quarts de finale en deux sets 6-3, 6-3 et Pablo Carreño Busta (n°11) en demies, toujours en deux sets 7-5, 6-3. Un tableau de chasse incroyable ! À la « Race to Milan », il compte désormais 599 points, soit 113 points d’avance sur Taylor Fritz. Tsitsipas est encore loin de Zverev, mais il est le grand gagnant de cette semaine.

3/ Taylor Fritz (20 ans) :

Da_9_7lUMAARvmTLa semaine précédente, Taylor Fritz ne s’est engagé dans aucun tournoi. Le dernier qu’il ait joué est l’ATP 250 de Houston, à domicile sur terre battue. Il avait réalisé un très bon tournoi, étant demi-finaliste. Il avait perdu contre la tête de série n°6 et futur vainqueur du tournoi, son compatriote Steve Johnson (7-5, 6-7 (4), 6-2). Auparavant, il avait sorti deux autres compatriotes : Ryan Harrison, tête de série n°7, au deuxième tour (3-6, 6-0, 6-3) et surtout Jack Sock, tête de série n°3, en quarts de finale (6-3, 3-6, 6-4). Ce qui lui a valu de grimper au 66ème rang mondial, plus très loin de son meilleur classement (n°53 en août 2016). Finaliste au mois de janvier du Challenger de Nouméa puis vainqueur à Newport Beach la semaine suivante, Fritz est n°3 du classement de la Next Gen, où il a perdu une place au profit de Tsitsipas. De plus, il ne compte que 46 points d’avance sur son premier poursuivant, Andrey Rublev. Il reste cependant très loin d’Alexander Zverev et voit Tsitsipas prendre un peu d’avance.

4/ Andrey Rublev (20 ans) :

DbiO2BUVwAAEyT2Pas de tournoi non plus la semaine écoulée pour le n°4 à la Race de la Next Gen. Andrey Rublev avait joué il y a deux semaines maintenant le Masters 1000 de Monte-Carlo, où il avait perdu au deuxième tour face à la tête de série n°5, l’Autrichien Dominic Thiem (n°7) en trois sets 5-7, 7-5, 7-5. Une belle bagarre après sa victoire au premier tour sur Robin Haase (7-6 (7), 2-6, 7-5). Cependant, avec une place de 31ème joueur mondial, le Russe reste le troisième meilleur joueur de cette Next Gen au classement ATP, derrière Alexander Zverev (n°4) et Hyeon Chung (n°19). Sans coup férir, il reste régulier sur le circuit ATP en ce début de saison, ayant atteint une finale (à Doha au mois de janvier) et deux quarts de finale (à Montpellier et Rotterdam). Pourtant, il connait une petite baisse de régime depuis le mois de mars, et voit Frances Tiafoe proche de lui à la Race dans le rétroviseur, à seulement 7 points de lui.

5/ Frances Tiafoe (20 ans) :

DW6ftcSW0AAoficDepuis sa défaite au deuxième tour à Houston, il est vrai face au futur vainqueur, son compatriote Steve Johnson (6-3, 6-4), nous n’avons plus revu Frances Tiafoe sur les courts. Il est cependant 5ème à la « Race to Milan » grâce aux résultats acquis précédemment. N°64 au classement ATP, il avait fait un bon tournoi à Miami au mois de mars, atteignant les huitièmes de finale après des victoires sur Nicolas Kicker, Kyle Edmund et surtout Tomas Berdych (en trois sets). Fatigué physiquement, il avait ensuite chuté face à un Top 10, le Sud-Africain Kevin Anderson (7-6 (3), 6-4). L’Américain avait aussi remporté son premier titre ATP à domicile au tournoi de Delray Beach au mois de février (où il avait battu en finale l’Allemand Peter Gojowczyk). C’est sur ces deux tournois qu’il a accumulé les points pour se retrouver au pied du podium, à quelques points seulement de Rublev et avec une confortable avance de 63 points sur son poursuivantAlex de Minaur.

6/ Alex de Minaur (19 ans) :

DUN7aHbW4AAL9gNEncore un joueur qui n’a pas joué la semaine écoulée. À Monte-Carlo, le jeune australien avait perdu au premier tour des qualifications contre l’Italien Andreas Seppi en deux sets 6-4, 7-5. Mais il n’est pas là par hasard, comme en atteste son début d’année exceptionnel. Classé n°208 début janvier, il est aujourd’hui aux portes du Top 100 (n°111). On se rappelle qu’au mois de janvier, il avait bénéficié d’une invitation à Brisbane, chez lui, et qu’il avait atteint les demi-finales en battant notamment Steve Johnson et Milos Raonic. Seul Ryan Harrison était parvenu à le sortir de son rêve éveillé en demies. La semaine suivante, Alex de Minaur allait faire encore mieux en allant jusqu’en finale à Sydney ! Là encore avec de belles victoires contre Fernando Verdasco, Damir Dzumhur, Feliciano Lopez et Benoît Paire (que des joueurs mieux classés que lui). En finale, il échouait malheureusement contre Daniil Medvedev. Après une défaite au premier tour de l’Open d’Australie contre Tomas Berdych, le jeune Aussie repartait de l’avant en s’extirpant des qualifications à Miami (défaite d’entrée dans le grand tableau face à Yoshihito Nishioka). Au mois d’avril, il s’est refait une petite santé sur le circuit Challenger, atteignant la finale à Alicante en ne jouant que face à des Espagnols ! Il a d’ailleurs battu Roberto Carballes Baena en demies avant de perdre en finale face à Pablo Andujar. On attend désormais de le revoir sur un tournoi ATP, dès cette semaine à Estoril, au Portugal, où on suivra son parcours de près.

7/ Denis Shapovalov (19 ans) :

DbttT7OW4AAmVklLa semaine passée, le Canadien était inscrit au tournoi ATP 250 de Budapest en Hongrie. Tête de série n°4, il a été sorti dès le deuxième tour pour son entrée en lice, face au Géorgien Nikoloz Basilashvili (n°79) qui l’a battu en deux sets 6-2, 6-4. Une petite contre-performance pour Denis Shapovalov, qui peut montrer un jeu bien meilleur qui correspondrait plus à sa place de 42ème joueur mondial. Pourtant, le Canadien ne démarre pas au mieux la saison sur terre battue. En effet, il n’y a pas encore remporté un match puisque Stefanos Tsitsipas l’avait également éliminé au premier tour à Monte-Carlo. C’est sur dur que Shapovalov a fait ses armes cette saison, un peu comme en 2017. En effet, il a atteint les demi-finales à Delray Beach en février, ne perdant que contre Frances Tiafoe (un autre joueur de la Next Gen). À Miami, il est allé jusqu’en huitièmes de finale : après avoir sorti l’Américain Sam Querrey au troisième tour (une belle performance), il a chuté contre le Croate Borna Coric en huitièmes de finale. On attend donc de le voir sous un jour meilleur dans les semaines à venir ! S’il a une belle avance de 79 points sur Marc Polmans, il se rapproche petit à petit de la 6ème place et s’il veut encore grimper, il devra mieux jouer lors des prochains tournois…

8/ Marc Polmans (20 ans) :

DbwoScWUwAI0foLClassé 168ème à l’ATP, l’Australien Marc Polmans est pour l’instant le dernier potentiel qualifié pour le Masters de la Next Gen. Il ne doit cela qu’à son travail et aux résultats acquis depuis le début de la saison sur le circuit Challenger et le circuit ITF. Il l’a encore prouvé cette semaine : engagé au tournoi de Tallahassee, aux États-Unis, il a atteint la finale, seulement battu par Noah Rubin (6-2, 3-6, 6-4). Sur son parcours sur la terre battue grise américaine, il a battu la tête de série n°5, le Slovène Blaz Rola au premier tour (6-0, 6-3) et la tête de série n°4, un autre pensionnaire de la Next Gen, l’Américain Michael Mmoh (5-7, 6-0, 7-6 (0)). Avant ce tournoi Challenger, il avait engrangé trois titres en Futures remportés en Australie, et surtout son premier titre en Challenger à Launceston, à domicile, au mois de février. En finale, il avait battu son compatriote Bradley Mousley, une des plus belles victoires de sa carrière jusque-là. Ce titre fut suivi de trois victoires et une finale en ITF, toujours en Australie. On espère le voir continuer à évoluer et progresser désormais sur le circuit Challenger, avant peut-être de le voir passer par des qualifications dans des tournois du circuit ATP, pour un jour le voir percer au plus haut niveau.

9/ Casper Ruud (19 ans) :

DbgS-5BVMAAGcFpCette semaine, le Norvégien Casper Ruud fait son entrée dans le Top 10 de cette « Race to Milan ». Il atteint ce rang grâce à un beau parcours au Challenger de Francavilla (Italie, 43 000 $), sur terre battue. En effet, Ruud y a atteint la finale, seulement dominé lors du dernier match par Gianluigi Quinzi (6-4, 6-1). Avant cela, le Norvégien avait tout de même sorti la tête de série n°8 du tournoi au deuxième tour, le Canadien Félix Auger-Aliassime en deux sets 7-5, 6-0. En demi-finales, il avait aussi mis fin au beau parcours du qualifié français Antoine Hoang (7-5, 6-4). Au mois de mars, il avait tenté le challenge des qualifications à Indian Wells et Miami, ne remportant qu’un seul match en Californie et perdant au premier tour des qualifications en Floride. On se rappelle aussi de son épique premier tour lors de l’Australian Open, quand il avait battu le Français Quentin Halys au bout du suspens 11-9 au cinquième set. Début janvier, Ruud avait aussi atteint les quarts de finale du tournoi Challenger de Nouméa, sa meilleure performance avant la finale jouée ce dimanche. Avec seulement 3 points d’avance sur Michael Mmoh, il devra faire attention dans les semaines à venir s’il veut rester dans le Top 10 de la Next Gen.

10/ Michael Mmoh (20 ans) :

Dbq4ondUwAAcpuCCe joueur américain de tout juste 20 ans, classé n°140 à l’ATP, est un des espoirs du tennis US. Michael Mmoh doit sa place dans le Top 10 de cette « Race to Milan » à des progrès qui lui ont permis de se faire remarquer sur le circuit Challenger mais aussi sur certains tournois ATP. Ainsi, en début d’année, il avait atteint les quarts de finale à Brisbane, faisant souffler un vent de jeunesse lors de sa défaite face à Alex de Minaur, autre membre de la Next Gen. Il est ensuite parvenu à s’extirper des qualifications à Miami, où il a atteint le troisième tour grâce notamment à une victoire sur un membre du Top 20, l’Espagnol Roberto Bautista Agut. Il avait été battu aux portes des huitièmes par Hyeon Chung, le tenant du titre du premier Masters Next Gen. Entre-temps, il a enregistré un quart de finale au Challenger de San Francisco et plus récemment un deuxième tour à Sarasota. Cette semaine, il s’est hissé jusqu’en quarts de finale à Tallahassee, sur terre battue verte, où il était tête de série n°4. Après avoir battu Jay Clarke au deuxième tour, il s’est fait sortir en quarts de finale par Marc Polmans, qui le devance de 66 points à la Race. Il n’est en revanche qu’à 3 points de Casper Ruud, qu’il espère détrôner bientôt…

  • Les Français :

En ce qui concerne les joueurs tricolores, ils sont cinq à être dans le Top 50 de cette « Race to Milan ». Le premier d’entre-eux n’est autre que Corentin Moutet (19 ans, n°16), qui compte 115 points (soit environ 63 points de moins que le n°10). La semaine dernière, il s’est extirpé des qualifications au tournoi ATP 500 de Barcelone, en battant notamment Alexey Vatutin (6-4, 6-3). Il a ensuite perdu dès le premier tour face à Stefanos Tsitsipas (6-4, 6-1), plus fort aujourd’hui que lui sur terre battue. En février, Moutet avait tout de même atteint les quarts de finale dans un ATP 250, sur la terre battue de Quito, et un autre quart plus récemment en Challenger, à Tunis. Derrière, Ugo Humbert (19 ans, n°24) compte 75 points. La semaine écoulée, il a perdu au deuxième tour du Challenger de Leon au Mexique, sur dur. Il a été battu par le qualifié dominicain Roberto Cid Cubervi (6-2, 4-6, 6-3). Mais il doit sa place à ses deux victoires coup sur coup en Futures au mois de février, à Bellevue en Suisse et à Gatineau au Canada. Les trois autres Français sont Geoffrey Blancaneaux (19 ans, n°36), Elliot Benchetrit (19 ans, n°41) et Evan Furness (19 ans, n°42). Ils écument plutôt le circuit ITF et il leur arrive de faire quelques perfs. Ainsi, Blancaneaux s’est imposé au mois de mars à Opatija en Croatie. Benchetrit avait quant à lui remporté un ITF à Jerba en février, et Furness s’était imposé à Faro début mars (il a aussi atteint les demies à Porto il y a quelques jours).

 

 

2 réflexions au sujet de “ATP – Classement NextGen : Zverev en tête, Tsitsipas grappille des points”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s