Au cœur de l'action

Fed Cup – La sélection du capitaine Yannick Noah pour la demi-finale face aux USA

Ce mercredi, le capitaine de l’équipe de France de Fed Cup, Yannick Noah, a annoncé sa sélection pour la demi-finale qui se déroulera les 21 et 22 avril prochain à Aix-en-Provence, sur terre battue intérieure, face aux États-Unis. C’est sans surprises que l’on retrouve les trois filles qui ont œuvré pour la qualification lors du quart de finale victorieux face à la Belgique (3-2). En effet, Kristina Mladenovic, Paulin Parmentier et Amandine Hesse ont été appelée pour défendre les couleurs de la France. Pour des raisons différentes, Alizé Cornet et Caroline Garcia sont encore les deux grandes absentes de cette composition.

DagAQUVWsAAQOTr


Ce n’est franchement pas une surprise. Les trois joueuses qui ont contribué à remporter la victoire face à la Belgique au tour précédent ont été rappelées pour disputer la demi-finale de Fed Cup qui se déroulera les 21 et 22 avril prochain. Quoi de plus logique quand on voit les événements ? Kristina Mladenovic (19ème mondiale), Pauline Parmentier (120ème) et Amandine Hesse (195ème) sont les trois joueuses les plus disponibles dans le Top 200 pour représenter les couleurs de leur pays. Même si elle n’a rapporté aucun point face à la Belgique, Pauline Parmentier a tout de même participé à toutes les dernières campagnes de Fed Cup et elle a prouvé depuis longtemps son amour pour le maillot. Kristina Mladenovic, la n°2 Française, a fait de même et en plus c’est elle qui rapporte tous les points (en simple et en double) depuis que Caroline Garcia et Alizé Cornet ne sont plus là. Enfin, Amandine Hesse a elle aussi prouvé son attachement à l’équipe de France, en disputant un double de haute voltige (souvenez-vous) face à la Belgique au tour précédent. Il apparaît donc logique que ce soient ces trois joueuses qui ont été sélectionnées par Yannick Noah. Car comme l’a déclaré Pierre Cherret, le directeur technique national de la FFT, à nos confrères de L’Equipe : « On ne change pas une équipe qui gagne. Ce sont des joueuses qui cochent sur leur programme les trois semaines en équipe de France, qui étaient présentes et qui ont vaillamment défendu le drapeau contre la Belgique en créant un petit exploit. Donc on reste avec cette équipe qui est soudée, qui fonctionne bien, qui vit bien. » Et qui aura fort à faire face aux États-Unis, qui sont les tenantes du titre et comptent trois joueuses du Top 20 dans leurs rangs. « Si elle est au complet, c’est une des équipes favorites de la Fed Cup, une équipe très forte, annonce CherretMaintenant, ça reste la Fed Cup, on l’a bien vu contre la Belgique, même si c’est le niveau encore au-dessus. Tout est possible. » On se rappelle de l’exploit du premier tour où Mladenovic et Hesse étaient allées chercher la qualification lors du double décisif après un match où elles avaient su hausser leur niveau de jeu et se mettre au diapason.

DVxuXyOVAAAkrHk

Les grandes absentes sont donc toujours les mêmes. Il y a Caroline Garcia (n°7) et Océane Dodin (n°95) d’une part, qui ont décidé de ne pas jouer la Fed Cup en raison (d’après ce qu’elles ont déclaré) d’un calendrier déjà bien rempli et aussi parce qu’elles préfèrent se concentrer sur leurs carrières en simple. Il faut savoir que la n°1 Française n’a plus porté le maillot de l’équipe de France depuis la finale perdue contre la République Tchèque au mois de novembre 2016. Cependant, comme l’a déclaré Pierre Cherret : « Les ponts ne sont pas coupés. On n’a eu pas beaucoup de discussion avant la première sélection. Elle n’est pas venue contre la Belgique, elle ne coche pas les cases Fed Cup dans son calendrier. Je ne la juge pas, c’est son choix, mais concentrons-nous sur les joueuses qui, elles, défendent le drapeau et font de la Fed Cup un objectif dans leur saison. » Les choses semblent ne plus avancer depuis de nombreux mois et cela est dommage quand on arrive en demi-finales face à une des meilleures équipes de la compétition. En ce qui concerne Alizé Cornet (n°35), elle aimerait bien jouer pour son pays mais elle ne peut toujours pas. En effet, sous la menace d’une suspension pour violation du règlement antidopage (trois no-shows), elle n’est pas retenue dans l’attente de son audience le 1er mai à la Fédération internationale de tennis (ITF).

DagzK9wWsAAoV6rDu côté des États-Unis, il y a également deux grandes absentes : Venus et Serena Williams, qui avaient pourtant participé au premier tour. Mais elles n’apparaissent pas parmi les quatre joueuses retenues par la capitaine Kathy Rinaldi. Pour Serena, c’est peut-être logique, elle qui n’a pas encore retrouvé son meilleur niveau et ne veut peut-être pas débuter la saison sur terre battue en Fed Cup. En ce qui concerne Venus, nous n’avons pas plus d’informations expliquant son absence. Sloane Stephens (n°9), Madison Keys (n°13), Coco Vandeweghe (n°16) et Bethanie Mattek-Sands (n°3 en double) sont les quatre joueuses qui sont sélectionnées pour effectuer le déplacement à Aix-en-Provence. Avec trois joueuses du Top 20 et une ex-numéro une mondiale en double, la tâche s’annonce forcément ardue. Reste à savoir qui sera aligné en simple parmi les trois joueuses citées précédemment. Il serait plus logique de voir Stephens (en pleine confiance après son titre à Miami) et Keys évoluer en simple, et Vandeweghe en double aux côtés de Mattek-Sands. Il peut toutefois il y avoir des surprises, et avec toutes ces joueuses de talent dans leur équipes, les Américaines représentent un véritable défi pour les filles de Yannick Noah. Rendez-vous le samedi 21 avril pour lancer les débats !

DagvOzWW0AA23e5En ce qui concerne l’autre demi-finale, elle se déroulera à Stuttgart, sur terre battue indoor (dans l’enceinte qui reçoit un Premier Event la semaine suivant la Fed Cup), et verra s’affronter l’Allemagne et la République Tchèque. Jens Gerlach, le capitaine allemand, a retenu Julia Goerges (n°11), Angelique Kerber (n°12), Tatjana Maria (n°62) et Anna-Lena Groenefeld (n°20 en double). Ce choix semble plutôt logique, même si Carina Witthoeft (n°57) aurait pu être préférée à Tatjana Maria. On peut toutefois penser que Kerber et Goerges, toutes deux dans le Top 20, évolueront en simple, et que Groenefeld et Maria joueront le double décisif si besoin.

DagwfBVWkAAr_5CDu côté de la République Tchèque, le capitaine Petr Pala a sélectionné trois joueuses, qui sont habituées de la compétition et ont déjà apporté le trophée à leur pays. Il s’agit de Karolina Pliskova (n°6), Petra Kvitova (n°10) et Barbora Strycova (n°26). La force des joueuses tchèques est qu’elles peuvent être toutes les trois performantes en simple comme en double. Logiquement, Pliskova et Kvitova devraient être alignées en simple, mais Strycova peut représenter une option non négligeable. Pour le double, s’il doit avoir lieu, les combinaisons peuvent être variées : Strycova semble avoir un rôle de pilier et elle peut être associée à Pliskova comme à Kvitova (même si le choix de Pliskova semble plus probable). avec la présence de trois joueuses du Top 20 (dont deux sont dans le Top 10), les Tchèques seront logiquement favorites même si elles évolueront à l’extérieur.

4 réflexions au sujet de “Fed Cup – La sélection du capitaine Yannick Noah pour la demi-finale face aux USA”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s