TOURNOIS

Miami – Premier titre en Masters 1000 pour John Isner

À 32 ans, il n’avait jamais remporté un tournoi d’une telle ampleur, contrairement à son adversaire en finale qui, du haut de ses 20 ans, en a déjà remporté deux. C’est pourtant bien John Isner qui a soulevé le trophée du Miami Open ce dimanche, ce qui lui permet de faire son retour dans le Top 10 en égalant son meilleur classement, une neuvième place mondiale qu’il n’a plus occupée depuis 2012. Souvent performant à domicile, l’Américain a encore frappé fort aux États-Unis. Après la victoire de Sloane Stephens samedi, la bannière étoilée pouvait flotter bien haut dans le ciel de Floride.

DZuYa-oXcAATjsM


DZuYaSSWAAUUNNoCe dimanche, la finale du Miami Open opposait donc le vétéran John Isner (32 ans n°17) au jeune Allemand Alexander Zverev (20 ans, n°5). Avant ce match, Zverev avait déjà remporté deux Masters 1000 (Rome et Montréal l’an dernier). Malgré deux finales, Isner n’avait jamais remporté un titre d’une telle ampleur. Ce qui était chose faite après que l’Américain ait gagné la partie en trois sets 6-7 (4), 6-4, 6-4. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Isner jouait moins bien que lors de tout le tournoi, lui qui avait semblé si fort. Incapable de breaker son adversaire, il commettait des fautes impardonnables dans le jeu décisif, laissant l’avantage à Zverev. C’était pourtant bien l’Américain qui allait breaker le premier dans la deuxième manche. Comme un tournant dans ce match. En effet, lors de ces deux victoires précédentes à ce niveau, jamais Zverev n’avait été breaké. De plus, il n’avait jamais perdu un set. Isner, de son côté, n’avait jamais réussi le break lors de ses deux défaites en finale de Masters 1000. Le vent semblait tourner en faveur du Yankee. Ce qui allait se confirmer avec le gain des deux manches suivantes, à chaque fois grâce à un seul et crucial break. Isner pouvait sourire, lever les bras au ciel et remercier son équipe ainsi que son entraîneur, qui avait remporté la veille le tournoi de double avec les frères Bryan (leur 155ème titre au passage, le 37ème en Masters 1000).

DZuYeYnW0AInuHYAvant ce dénouement, la plus grosse surprise du tournoi aura été l’élimination de Roger Federer (n°1) dès son entrée en lice au deuxième tour. Le Suisse a été battue par un joueur issu des qualifications, l’Australien Thanasi Kokkinakis (n°175). Ce jeune joueur, longtemps gêné par des blessures, n’a pas eu froid aux yeux pour sortir le maestro en trois sets 3-6, 6-3, 7-6 (4). Une défaite lourde de conséquences, puisque Federer perd ainsi sa place de n°1 mondial (voir notre article consacré à ce sujet). Novak Djokovic (battu par Benoît Paire 6-3, 6-4), David Goffin (battu par Joao Sousa 6-0, 6-1) et Richard Gasquet (éliminé par Jérémy Chardy 7-5, 6-1) ont également perdu d’entrée au deuxième tour. Le Japonais Kei Nishikori (n°33) a passé un tour de plus, perdant au troisième tour contre Juan Martin Del Potro (6-2, 6-2). L’Argentin Diego Schwartzman (n°16) a connu le même sort face à Milos Raonic (7-6 (5), 6-3), tandis que le Bulgare Grigor Dimitrov (n°4) était éliminé par Jérémy Chardy (6-4, 6-4). En huitièmes de finale, la surprise est venue de l’élimination du Croate Marin Cilic (n°3), battu en deux sets 7-6 (0), 6-3 par un John Isner (n°17) il est vrai en grande forme. En demies, Alexander Zverev (n°5) sortait l’Espagnol Pablo Carreño Busta (n°19) en deux sets 7-6 (4), 6-2 pour s’offrir une troisième finale en Masters 1000. De son côté, Isner battait le vainqueur d’Indian Wells, visiblement fatigué. En effet, Juan Martin Del Potro (n°6) était sorti en deux sets 6-1, 7-6 (2) par l’Américain, qui l’empêchait ainsi de réaliser le Sunshine Double.

DZUGts-XcAAwdaUDu côté des Français, le bilan est encore une fois assez maigre, avec aucune présence en quarts de finale. Gilles Simon (n°72) a perdu dès le premier tour face à l’Australien Matthew Ebden (n°76) en trois sets 6-3, 6-7 (2), 7-5, alors que Calvin Hemery (n°150), issu des qualifications, subissait la loi de Thanasi Kokkinakis (n°175) 6-1, 6-2. Au deuxième tour, c’est Richard Gasquet (n°37) qui perdait dès son premier match contre Jérémy Chardy (n°90) en deux sets 7-5, 6-1, alors que Pierre-Hugues Herbert (n°81), après un premier tour honorable, chutait face au Croate Marin Cilic (n°3) 7-5, 6-3. Petite déception pour Adrian Mannarino (n°22) qui échouait au même stade contre l’Américain Steve Johnson (n°54) en deux sets 6-3, 6-3. Passé l’exploit du deuxième tour où il sortait Novak Djokovic (voir ci-dessus), Benoît Paire (n°47) était ensuite sorti au troisième tour par Filip Krajinovic (n°27) en deux sets 6-3, 6-3. Le meilleur parcours Tricolore aura été celui de Jérémy Chardy, qui a été jusqu’en huitièmes de finale où il a été battu par le Canadien Milos Raonic (n°25) 6-3, 6-4. Ce qui a valu au Palois une sélection pour le quart de finale de Coupe Davis en Italie du 6 au 8 avril prochain.

DZu3vnhX0AEtZXD

4 réflexions au sujet de “Miami – Premier titre en Masters 1000 pour John Isner”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s