Au cœur de l'action

Serena Williams dominée par Naomi Osaka à Miami : un passage de témoin ?

Ce mercredi, si vous n’étiez pas devant votre télévision pour suivre le début du tournoi de Miami – Premier Mandatory en ce qui concerne le tableau féminin – vous avez loupé la prise de pouvoir de la Japonaise Naomi Osaka (20 ans, n°22), qui a dominé au premier tour Serena Williams (36 ans, n°491) en deux sets 6-3, 6-2. La cadette des sœurs Williams, c’est pourtant LA grande patronne du Miami Open depuis plus de quinze ans et elle revient tout doucement après sa grossesse et les complications liées à la naissance de sa fille. Après son titre glané dimanche à Indian Wells, peut-on voir cette victoire de Osaka comme un passage de témoin entre deux générations, ou doit-on laisser le temps à Serena Williams de revenir à son meilleur niveau ? 

DY3-RqZX0AAB4J7


Ce qu’il faut savoir avant toute chose, c’est que le tournoi de Miami pour Serena Williams, c’est comme Roland-Garros pour Rafael Nadal ou Wimbledon pour Roger Federer. C’est tout simplement le tournoi où l’Américaine a connu le plus de succès au long des années : elle l’a remporté huit fois (2002, 2003, 2004, 2007, 2008, 2013, 2014 et 2015) ! Certes, elle avait perdu dès les huitièmes de finale en 2016 et n’avait pu jouer le tournoi l’année dernière, déjà enceinte. Mais on attendait plus de cette confrontation avec Naomi Osaka

DYmsfv4WkAEIiyCCar on pensait que la Japonaise, du haut de ses 20 ans, serait terrifiée à l’idée d’affronter sa plus grande idole. Bien que l’on ait pu ressentir de la tension en début de match, elle a ensuite montré beaucoup de sang-froid. Deux sets largement remportés, une domination sans contestation possible, Naomi Osaka nous amène à nous poser la question suivante : en ces temps où les cadors du tennis féminin sont plus ou moins sur la touche (Serena Williams et Victoria Azarenka qui pouponnent ; Halep, Wozniacki, Svitolina ou encore Muguruza en retrait ; d’autres qui sont blessées ou peinent à revenir au plus haut niveau), cette jeune femme née le 16 octobre 1997 incarne-t-elle la relève ?

La question semble légitime quand on voit le tableau de chasse de la Japonaise aux origines Haïtiennes ces derniers jours : non contente d’avoir battu ses trois idoles, dans l’ordre Maria Sharapova, Venus Williams et Serena Williams, elle a aussi dominé la n°1 mondiale Simona Halep en demies à Indian Wells. Elle en est à sept victoires d’affilée, et gageons que l’idée de se frotter à Elina Svitolina (n°4) au deuxième tour à Miami ne lui fait pas peur ! Mais alors, si Osaka incarne la relève, cette victoire contre Serena peut-elle être vue comme un passage de témoin ?

DY2EjfBW0AIY4bCNous pensons que oui, car cette rencontre était un vrai test pour les deux joueuses. Pour la Japonaise, il s’agissait de voir comment elle allait réagir après avoir remporté son premier titre lors d’un Premier Mandatory (la catégorie de tournois la plus importante après les tournois du Grand Chelem). Il s’agissait également de voir comment elle allait gérer le fait de jouer face à sa plus grande idole. Résultat : elle a su gérer la pression et la tension liée à cette rencontre, face qui plus est à un public acquis à la cause de l’Américaine. Du côté de Serena Williams, il s’agissait de jauger encore une fois les progrès à accomplir pour revenir au plus haut niveau. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la route est encore longue. En effet, mis à part quelques fulgurances, notamment en revers long de ligne, l’ancienne n°1 mondiale est encore loin d’avoir retrouver toutes ses capacités. Attention toutefois, on connaît son histoire et les complications liées à son accouchement. Laissons lui le temps de reprendre le rythme de la compétition pour pouvoir juger son niveau de jeu. Comme elle l’a déclaré dans un communiqué après le match mercredi : « Tous les tournois sont une occasion de mieux comprendre les domaines que j’ai besoin d’améliorer pour être meilleure. Naomi a joué un grand match et j’apprends quelque chose à chaque match. Je poursuis mon retour en progressant chaque jour. Je remercie mes fans qui continuent à me soutenir à chaque étape de cette incroyable aventure. »

DY2FDddX4AAaIoyEn somme, il faut dire que ce n’était pas l’entame de tournoi la plus facile pour Serena. Le tirage au sort ne lui a pas été très favorable : tomber sur Osaka, en plein boom et en pleine confiance grâce à son titre à Indian Wells, c’est dur pour une joueuse en phase de reprise. L’Américaine, qui n’est pas apparue en conférence de presse mais a juste envoyé un communiqué, ne semble pas rencontrer de problèmes physiques ou techniques, elle peine juste à retrouver son poids de forme et à être réellement compétitive. Quand on sait qu’elle déteste la défaite et n’est pas revenue pour jouer les seconds rôles, on peut penser qu’elle va vite repartir au travail pour s’améliorer et retrouver la pleine possession de ses moyens au plus vite. Rappelons qu’elle vise une vingt-quatrième victoire en Grand Chelem pour égaliser (et battre ensuite ?) le record de Margaret Court Smith.

DYpHRbEX0AAIrD3En ce qui concerne Naomi Osaka, on attend qu’elle confirme. Combien de joueuses ont été érigées au rang de relève du tennis féminin avant de craquer face à la pression de ce nouveau statut ? Elle n’est pas encore dans le Top 20 et on attend avec impatience de voir ce qu’elle fera au deuxième tour du Miami Open face à la n°4 mondiale, Elina Svitolina. Et si la Japonaise venait à incarner un renouveau au plus haut niveau, elle n’est pas seule. N’oublions pas la Russe Daria Kasatkina (20 ans, n°11), finaliste à Indian Wells et elle aussi impressionnante ces derniers jours. La jeune russe frappe aux portes du Top 10, elle qui a aussi été finaliste à Dubaï en février, et on attend de voir si elle confirme car ce que l’on a pu voir sur le court, c’est qu’elle est en pleine progression. Les semaines à venir, notamment la saison sur terre battue, s’annoncent passionnantes pour savoir qui jouera les premiers rôles en 2018.

1 réflexion au sujet de “Serena Williams dominée par Naomi Osaka à Miami : un passage de témoin ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s