TOURNOIS

Mladenovic et les Françaises victorieuses en Fed Cup, Pouille vainqueur à Montpellier, Pospisil double la mise en Challenger et Ferro gagne en ITF

Chaque lundi, nous faisons un tour d’horizon de tous les résultats de la planète tennis, parce qu’il n’y a pas que les grands tournois qui nous intéressent. Cette semaine, il n’y avait aucun tournoi sur le circuit WTA, pour cause de premier tour de Fed Cup : nous reviendrons sur la belle victoire des Françaises de Yannick Noah, mais aussi sur les autres rencontres. Lucas Pouille a remporté son cinquième titre à Montpellier, alors que le tournoi de Sofia a titré un qualifié, ce qui est peu commun. En Challenger, Vasek Pospisil a ajouté un nouveau trophée en 2018 après celui remporté à Rennes en janvier. Enfin, sur le circuit ITF, Fiona Ferro est la seule Tricolore à s’être imposée à Grenoble (25 000 $).


ATP World Tour

  • Montpellier (France, ATP 250) : 

DVw_ERXXUAATU_qL’Open Sud de France, à Montpellier, a titré un joueur français, une fois n’est pas coutume. Lucas Pouille (n°17) y a remporté à 23 ans le cinquième titre de sa jeune carrière. En finale, il a battu son compatriote Richard Gasquet (n°33) en deux sets 7-6 (2), 6-4 après 1h27 de jeu , dix aces et 77% de points gagnés au premier service. En demi-finales, Pouille avait eu beaucoup de chance en bénéficiant de l’abandon de Jo-Wilfried Tsonga (n°19), blessé à l’ischio-jambier alors qu’il menait 6-1, 5-5. Gasquet, de son côté, avait réalisé une belle performance en sortant la tête de série n°1 du tournoi, le Belge David Goffin (n°7) en trois sets 6-4, 0-6, 6-3. Par ailleurs, parmi les nombreux Français en lice dans le Sud de la France, Julien Benneteau (n°55) a perdu dès le premier tour, battu par le Lituanien Ricardas Berankis (n°117) en deux sets 6-3, 7-6 (6). Calvin Hemery (n°148) et Kenny De Schepper (n°146) ont aussi perdu d’entrée, respectivement face à Ruben Bemelmans (6-1, 6-2) et Pierre-Hugues Herbert (7-6 (4), 6-7 (5), 6-4). Pierre-Hugues Herbert (n°76) qui n’allait pas dépasser le deuxième tour, battu ensuite par Gasquet en trois sets 7-6 (3), 5-7, 6-3. Après avoir bénéficié de l’abandon de Dustin Brown (qui menait alors 7-6, 5-2 avant de se blesser au dos !) au premier tour, Nicolas Mahut (n°105) échouait aussi au deuxième tour, contre Tsonga en trois sets accrochés 7-6 (3), 6-7 (3), 7-6 (4). Gilles Simon (n°64) et Jeremy Chardy (n°91) ont également perdu au deuxième tour, respectivement battus par la tête de série n°1, David Goffin (6-4, 6-2) et la tête de série n°6, Andrey Rublev (6-2, 6-1). De son côté, Benoît Paire (n°44) s’est hissé jusqu’en quarts de finale où il a été battu par le futur vainqueur en deux sets 6-1, 6-4.

  • Sofia (Bulgarie, ATP 250) :

DVxjtyxWkAIlSTUFait rare sur le circuit ATP, c’est un joueur issu des qualifications qui s’est imposé à Sofia. Le Bosniaque Mirza Basic (n°129) a ainsi ouvert son palmarès sur le grand circuit en battant en finale le Roumain Marius Copil (n°93) en trois sets 7-6 (6), 6-7 (4), 6-4. En demies, Basic avait réalisé une très belle performance en sortant la tête de série n°1 du tournoi, le Suisse Stan Wawrinka (n°15) en deux sets 7-6 (4), 6-4. Wawrinka qui poursuit sa convalescence après sa double opération du genou en 2017. Seul Français en lice au Sofia Open et tête de série n°2, Adrian Mannarino (n°25) devait encore être sur son petit nuage après le week-end de Coupe Davis. En effet, tête de série n°2 en Bulgarie, il a perdu dès son entrée en lice au deuxième tour face à Marcos Baghdatis (n°123) en trois sets 6-7 (4), 6-3, 6-1.

  • Quito (Équateur, ATP 250) :

DVyVD4fW4AET1R3Quelle surprise que de voir un qualifié remporter un tournoi ATP ! L’Espagnol Roberto Carballes Baena (n°107) s’est tout d’abord extirpé des qualifications avant d’atteindre la finale et de battre son compatriote Albert Ramos-Viñolas (n°21) en trois sets 6-3, 4-6, 6-4. Pour remporter son premier trophée à 24 ans, Carballes Baena a sorti la tête de série n°4, Paolo Lorenzi (7-6 (4), 7-5) au deuxième tour et la tête de série n°8, Nicolas Jarry (3-6, 6-2, 7-6 (5)) en quarts de finale. Du côté des Tricolores, ils étaient deux en lice sur la terre battue de Quito, et ils ont tous deux été stoppés en quarts de finale. Après avoir battu la tête de série n°7, Ivo Karlovic (n°90), en trois sets 7-5, 6-7 (3), 7-6 (6) au deuxième tour, Corentin Moutet (n°152) a échoué au tour suivant face au qualifié slovaque Andrej Martin (n°156) en deux sets 6-3, 6-4. Gaël Monfils (n°43), de son côté, était tête de série n°3 et nourrissait de grosses ambitions. après un début pas tout à fait tranquille (victoire au deuxième tour 6-4, 3-6, 6-4 contre Casper Ruud), le Parisien a échoué contre le Brésilien Thiago Monteiro (n°118) en quarts, en trois sets 6-4, 2-6, 6-4. L’altitude a semblé le faire souffrir physiquement, ce qui ne devrait pas être le cas lors du tournoi de Buenos Aires qu’il doit disputer en suivant. À noter que Monfils était également engagé en double avec Dorian Descloix, et qu’ils ont réussi l’exploit de sortir les têtes de série n°1 au premier tour avant d’aller jusqu’en demi-finales où ils ont été battus par la paire Jarry / Podlipnik-Castillo (6-3, 6-3).


Fed Cup

  • France-Belgique (Mouilleron-le-Captif, 3 points à 2) :

DVrlGzRX4AYLGqMC’est une vraie rencontre de Fed Cup qui a eu lieu en Vendée. Le premier jour de compétition  le samedi, la n°1 Belge, Elise Mertens ne perdait pas de temps pour dominer la n°2 Française Pauline Parmentier en deux sets 6-2, 6-1. Après le match, la Tricolore déclarait : « Il y a forcément des regrets sur quelques occasions, mais pas sur le match. Elle prend la balle très tôt, on sent qu’elle est en confiance. J’avais l’impression que rien ne pouvait lui arriver. » Ensuite, c’était au tour de la n°1 Française, Kristina Mladenovic  de remettre les deux équipes à égalité en battant la n°2 Belge Kirsten Flipkens en deux sets 6-2, 6-4. Après cette première journée, la France et la Belgique se quittaient à un point partout. L’occasion pour Mladenovic de déclarer : « Je suis dans mon environnement. La pression, c’est un obstacle qui ne me fait pas peur. »

DVwjV98W4AAZjEpLe dimanche, la rencontre reprenait avec le choc tant attendu des n°1. Kristina Mladenovic affrontait alors Elise Mertens, et elle allait se montrer comme une vraie patronne sur le court. La Tricolore donnait l’avantage aux Bleues en deux sets 6-4, 6-4 avant que Alison Van Uytvanck (préférée à Flipkens) ne remette les deux équipes à égalité en dominant Pauline Parmentier en deux sets 6-1, 6-3. Avant le double décisif, Mladenovic disait en conférence de presse : « Je suis une battante, je continue à me bagarrer quoiqu’il arrive. C’est une magnifique ambiance de Fed Cup, à la maison, comme d’habitude. »

DVxlPr0WsAEi_ZOCe double allait donc opposer Kristina Mladenovic et Amandine Hesse d’un côté à Kirsten Flipkens et Elise Mertens de l’autre. Après un très bon départ des Tricolores, les Belges allaient revenir dans la partie et pousser le match dans un troisième set. Mais Mladenovic et Hesse allaient repartir de l’avant pour apporter le point de la victoire à la France, qui gagnait finalement ce double 6-4, 2-6, 6-2. La France battait alors la Belgique trois points à deux pour jouer contre les États-Unis en demi-finales. Pour sa première victoire dans une rencontre officielle de Fed Cup, Amandine Hesse, submergée par l’émotion, déclarait après le match : « C’est un sentiment incroyable. C’est tellement d’émotions de gagner ce match décisif avec Kristina, sur ce court. C’est un rêve. »

  • Autres rencontres :

DVyjabpX0AY537qLes Françaises joueront en demi-finales les États-Unis des sœurs Williams, à domicile. En effet, les Américaines n’ont eu aucun mal à se défaire des Pays-Bas trois points à un, à Asheville. Venus Williams avait démarré la rencontre en jouant son 1 000ème match en carrière, qui allait se solder par une victoire en deux sets 6-1, 6-4 face à Arantxa Rus. Ensuite, Coco Vandeweghe allait avoir plus de mal à dominer Richel Hogenkamp, finalement battue en trois sets 4-6, 7-6 (6), 6-3. Les Américaines menaient alors deux points à zéro le samedi soir. Dimanche, dans le match des n°1, Venus Williams allait remporter un deuxième point décisif pour la qualification en demies. Après un premier set difficile, elle l’emportait 7-5, 6-1 face à Richel Hogenkamp. La victoire scellée, les deux équipes jouaient tout de même le double pour le plaisir, ce qui a permis à Serena Williams de faire son retour officiel à la compétition en étant associée à sa sœur. Opposées, à Lesley Kerkhove et Demi Schuurs, les sœurs Williams ont perdu en deux sets 6-2, 6-3.

DVx_CD_WkAI6TU-La première équipe à se qualifier pour les demi-finales de la Fed Cup aura été la République Tchèque, qui a battu la Suisse trois points à un (trois points à zéro le dimanche après le troisième set). Petra Kvitova avait ouvert la rencontre en dominant Viktorija Golubic en trois sets 6-2, 1-6, 6-3. Ensuite, Barbora Strycova avait pris le meilleur sur Belinda Bencic en deux sets 6-2, 6-4. Le dimanche, Petra Kvitova scellait l’issue de ce match en battant à son tour Belinda Bencic en deux sets 6-2, 6-4. Le double allait se jouer pour le fun, avec une victoire des Suissesses Bacsinzsky / Teichmann contre Safarova / Strycova 1-6, 6-4, 10/8.

DVx-8cxWkAIrh1CEn demi-finales, les Tchèques se déplaceront en Allemagne. En effet, les Almemandes ont battu la Biélorussie trois points à deux au bout du suspense. Aryna Sabalenka aura remporté ses deux points en simple, tout d’abord contre Tatjana Maria (4-6, 6-1, 6-2) puis face à Antonia Lottner (6-3, 5-7, 6-2). Cette même Lottner qui avait battu Aliaksandra Sasnovich le premier jour en deux sets 7-5, 6-4. Les Allemandes avaient même pris l’avantage grâce à Tatjana Maria le dimanche, qui avait battu Vera Lapko 6-4, 5-7, 6-0. Lors du double décisif, la paire Marozava / Sabalenka prenait le meilleur départ, mais elles allaient ensuite perdre en trois sets 6-7 (4), 7-5, 6-4 face à la paire Groenefeld / Maria.


ATP Challenger

  • San Francisco (États-Unis, 100 000 $) :

DV006m4WsAAQaojSur la côte ouest des États-Unis, c’est le joueur de Taipei Jason Jung (n°155) qui s’est imposé en battant en finale l’Allemand Dominik Koepfer (n°229) en trois sets 6-4, 2-6, 7-6 (5). Pour remporter son troisième titre en Challenger, Jung aura sorti la tête de série n°2, Mackenzie McDonald (1-6, 7-6 (3), 6-2) au deuxième tour et la tête de série n°6, Noah Rubin (6-3, 6-1) en quarts de finale. Tête de série n°1, le Kazakhe Alexander Bublik (n°131) perdait d’entrée face à l’Américain Dennis Novikov (7-6 (10), 3-6, 6-2). Par ailleurs, un Français était invité sur les courts en indoor de San Francisco : il s’agit de Florian Lakat (n°785), qui a échoué d’entrée contre la tête de série n°2 du tournoi,  l’Américain Mackenzie McDonald (n°145) en deux sets 6-4, 6-4.

  • Launceston (Australie, 75 000 $) :

DVv5PWKWkAAZgqjÀ 20 ans, l’Australien Marc Polmans (n°301) a remporté à domicile son premier titre en Challenger. Opposé à son compatriote Bradley Mousley (n°313) en finale du tournoi de Launceston, il a gagné en deux sets 6-2, 6-2 après tout juste une heure de jeu. Grâce à 75% de premières balles et 96% de points remportés derrière celle-ci, il a vite pris le dessus pour soulever le trophée. En demies, Mousley avait pourtant sorti la tête de série n°1, l’Espagnol Marcel Granollers (n°134) en trois sets 6-3, 3-6, 7-6 (5). Tête de série n°2, le Japonais Yoshihito Nishioka (n°154) avait dû abandonner dès le premier tour, alors qu’il était mené 6-4, 3-0 par le futur vainqueur. Après avoir remporté le titre à Burnie la semaine précédente, Stéphane Robert (n°164) n’a pas dépassé le deuxième tour à Launceston. Il a été battu à ce stade de la compétition par Mousley en deux sets 7-6 (5), 6-4. Pas évident d’enchaîner les matchs et les victoires à plus de 37 ans… Au premier tour, Robert avait battu un autre Tricolore : Gianni Mina (n°539), issu des qualifications et dominé en deux sets 7-6 (4), 6-1.

  • Budapest (Hongrie, 64 000 $) :

DVyVlEnU8AANtg8Le Canadien Vasek Pospisil (n°85) a remporté son deuxième titre en Challenger en 2018 en s’imposant à Budapest, en indoor. En finale, il a battu un jeune Espagnol de 17 ans, Nicola Kuhn (n°237) en trois sets 7-6 (3), 3-6, 6-3. C’est là le septième titre au total dans cette catégorie de tournois pour Pospisil. En demi-finales, la tête de série n°1, le hongrois Marton Fucsovics (n°62), avait échoué face à Kuhn en deux sets 6-3, 7-6 (5). Ils étaient deux Français en lice en Hongrie. Issu des qualifications, Constant Lestienne (n°332) est parvenu jusqu’en quarts de finale. À ce stade de la compétition, il a été sorti par Pospisil, tête de série n°2, en trois sets 6-4, 4-6, 6-3. Autre Tricolore en lice, Quentin Halys (n°102) n’a pas réussi à enchaîner après son titre la semaine précédente en France à l’Open de Quimper. Le Français a échoué d’entrée au premier tour face au joueur local Mate Valkusz (n°828) non sans s’être battu. En effet, il n’a perdu que dans le jeu décisif de la troisième manche. Score finale : 6-7 (3), 6-1, 7-6 (4).


ITF

DV0RhrxWsAADvipEn ce qui concerne les tournois ITF, du côté des femmes, en France, se déroulait le tournoi de Grenoble (25 000 $) en indoor. Trois Françaises ont été stoppées en quarts de finale : Sherazad Reix (n°257) battue par Elena Gabriela Ruse (3-6, 6-3, 6-3), Audrey Albié (n°295) battue par Eleonora Molinaro (6-3, 6-7 (2), 6-1) et Chloé Paquet (n°260) dominée par sa compatriote Fiona Ferro (6-1, 6-3). Fiona Ferro (n°286) qui allait ensuite soulever le trophée, après avoir dominé en finale la Luxembourgeoise Eleonora Molinaro (n°674) en trois sets 6-4, 6-7 (5), 7-6 (3). D’autre part, à Launceston (Australie, 25 000 $) sur dur extérieur, Myrtille Georges (n°216) a échoué en quarts de finale face à la joueuse locale Gabriella Taylor (n°280) en deux sets 6-4, 6-4.

Du côté des hommes,  à Oberentfelden (Suisse, 25 000 $) en indoor, Maxime Tchoutakian (n°861), issu des qualifications, s’est fait remarqué en allant en demi-finales, où il a été éliminé par l’invité suisse de 18 ans, Jakub Paul (n°1096) 6-4, 6-3. Grégoire Jacq (n°488) a aussi perdu en demies, battu à ce stade du tournoi par l’Allemand Tobias Simon (n°509) en trois sets 6-3, 3-6, 7-5. À Loughborough (Grande-Bretagne, 15 000 $) en indoor, le Français Gregoire Barrere (n°413) s’est arrêté en quarts, battu par son compatriote Corentin Denolly (n°400) en deux sets 7-6 (4), 6-3. Denolly qui perd ensuite en demies, battu par le Finlandais Harri Heliovaara (n°642) en deux sets 6-3, 6-4. Du côté de Jerba (Tunisie, 15 000 $) sur dur extérieur,  Laurent Lokoli (n°492), qui avait remporté le tournoi la semaine précédente, n’aura pas réalisé le doublé : il a perdu en demi-finales contre l’Espagnol Carlos Boluda-Purkiss (n°329) en deux sets 6-4, 6-3. Un bel enchaînement de victoires tout de même pour le Corse. De plus, David Guez (n°291) a aussi atteint les demies en Tunisie. Il a été dominé par l’Italien Roberto Marcora (n°291) en deux sets 7-5, 6-3. En finale, Carlos Boluda-Purkiss (dont nous avions évoqué le parcours tumultueux il y a quelques mois), a remporté son septième tournoi Futures en dominant Marcora en trois sets 3-6, 7-6 (1), 7-5. Ce qui devrait lui permettre de remonter encore un peu au classement, et se rapprocher du Top 300.

4 réflexions au sujet de “Mladenovic et les Françaises victorieuses en Fed Cup, Pouille vainqueur à Montpellier, Pospisil double la mise en Challenger et Ferro gagne en ITF”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s