Au cœur de l'action

Australian Open – Day 13 : 1er Grand Chelem pour Wozniacki, Houdet et Burel échouent en finale

Ce samedi à Melbourne, pour l’avant-dernier jour de compétition, la Danoise caroline Wozniacki a remporté son premier titre du Grand Chelem à l’Australian Open, aux dépens de Simona Halep. Cette victoire a beaucoup de conséquences, et on en parle ci-dessous. Mais ce n’est pas tout ce qu’il s’est passé : chez les français, Clara Burel a échoué en finale du simple Juniors, tout comme Stpéhane Houdet qui a perdu en simple en tennis-fauteuil ! Sans oublier d’évoquer la victoire du duo Marach / Pavic en double messieurs… Et après toutes ces émotions que nous vous proposons de revivre avec nous, rendez-vous demain dimanche pour la fin de la compétition et la finale messieurs qui opposera Roger Federer à Marin Cilic.


Wozniacki remporte son 1er titre du Grand Chelem et redevient n°1 mondiale.

DUi-0EVVQAAI1KKCe fut une finale incroyable qui se déroula sur la Rod Laver Arena ce samedi matin, heure française. À Melbourne, c’était déjà le soir, puisque la partie commençait après 19h30. En jeu, une première victoire en Grand Chelem, ainsi que la place de n°1 mondiale. Qui de Caroline Wozniacki ou de Simona Halep allait l’emporter ? Difficile à dire avant la rencontre, l’issue en était incertaine jusqu’au bout. Dans le premier set, la Danoise était la première à faire le break, allant même jusqu’à mener 5-2. Mais c’était sans compter sur la combativité de la Roumaine, qui parvenait à recoller et forçait son adversaire à jouer un tie break. Jeu décisif maîtrisé par Wozniacki, qui menait les débats pour se détacher sept points à deux. Elle n’était plus qu’à un set de la victoire, elle qui avait été n°1 mondiale entre 2010 et 2012 sans jamais atteindre le Graal. Seulement voilà, rien n’allait être facile. Pourtant, la n°1 mondiale semblait baisser pavillon physiquement, prise de crampes au milieu de la seconde manche. Mais Simona Halep est une lionne. Elle s’est alors arrachée pour breaker à 5-3 et empocher le deuxième set ! Cette finale allait alors prendre une toute autre tournure. Wozniacki réalisait un premier break dans le troisième set, menant trois jeux à un, mais Halep allait revenir. Suivaient alors plusieurs breaks et débreaks de la part des deux joueuses. Et c’est seulement à 5-4, lors du dernier jeu de service de Simona Halep, que Caroline Wozniacki parvenait à reprendre l’avantage et à conclure une partie de deux heures cinquante. De la folie, on vous avait prévenu ! Wozniacki pouvait exulter, et elle pouvait même se permettre de pleurer. Elle venait de remporter son premier titre du Grand Chelem à l’Australian Open, en dominant la n°1 mondiale 7-6 (2), 3-6, 6-4. Elle lui reprendra même la première place mondiale lundi, comme une sorte de cerise sur le gâteau. Ce qui est incroyable, pour ceux qui ont bien suivi le tournoi, c’est qu’au deuxième tour, Wozniacki était passée à deux points de la défaite, alors menée 5-2, 15-40 dans le troisième set par Jana Fett… Elle s’en était alors sortie 3-6, 6-2, 7-5. Comme un signe du destin. De son côté, Halep perdait sa troisième finale de Grand Chelem, mais comme elle l’a dit elle même, la quatrième sera peut-être la bonne. Comme un petit clin d’œil, Wozniacki s’est excusée auprès d’elle car elle ne connaît que trop ce sentiment d’inachevé… Qu’elle ne connaîtra désormais plus jamais ! Comme elel l’a dit après le match : 

On ne me posera plus jamais la question sur le fait d’être n°1 mondiale sans avoir gagné de Grand Chelem. Je suis revenue de la place de n°70 à la place de n°1 mondiale et j’ai gagné un Grand Chelem.

Le titre pour Marach et Pavic en double messieurs.

DUje1RRWsAASnQZEn double messieurs, la finale s’est déroulée sur la Rod Laver Arena, en fin de soirée, après la finale dames. Têtes de série n°7, l’Autrichien Oliver Marach et le Croate Mate Pavic ont remporté leur premier titre du Grand Chelem, après avoir échoué en finale à Wimbledon l’an passé. Opposés en finale aux têtes de série n°11, les Colombiens Juan Sebastian Cabal et Robert Farah, Marach / Pavic l’ont emporté en deux sets 6-4, 6-4. Rappelons qu’au troisième tour, les nouveaux champions avaient éliminés Edouard Roger-Vasselin et Rohan Bopanna (n°10), alors que Cabal / Farah s’étaient débarrassés des frères Bryan (n°6) en demies.

Malgré un beau parcours, Clara Burel perd en finale chez les juniors.

DUii1zeX0AAyaZCÀ 16 ans, quand on veut embrasser une carrière de joueuse de tennis professionnelle, on doit apprendre à perdre. Voilà une belle leçon pour la Française Clara Burel, qui avait tout ravagé sur son passage jusqu’à cette finale. Ce samedi, elle a dû se résoudre à perdre face à une adversaire plus forte qu’elle. En Liang, la joueuse de Taipei, tête de série n°2, a donc remporté le titre en simple Juniors chez les filles, en dominant Clara Burel en deux sets 6-3, 6-4. La Tricolore n’aura jamais été en mesure de prendre l’avantage sur son adversaire. De son côté, Liang remporte à 17 ans son premier Grand Chelem chez les Juniors, devenant la première joueuse de son pays à réaliser une telle performance. Ce qui valait bien des remerciements en fin de rencontre : 

Félicitations à mon adversaire pour sa belle performance toute la semaine. Merci à mon entraîneur, ma mère – je n’aurais pas pu pas le faire sans vous tous.

DUi-9AtVQAANyVZChez les garçons, c’est un « fils de » qui a remporté le titre. En effet, Sebastian Korda, fils de Petr Korda (titré à Melbourne en 1998, il y a tout juste 20 ans, pour les plus passionnés qui s’en souviendront), a battu en finale un autre joueur de Taipei, Chun Hsin Tseng en deux sets 7-6 (4), 6-4. Une victoire qui a de quoi rendre fier le papa, ce qui semblait être le but de ce jeune homme de 17 ans, dont la nationalité est américaine : 

Mon but était de gagner ce tournoi pour mon père, qui vient de fêter ses 50 ans. C’est un titre vraiment spécial.

Tennis-fauteuil : De Groot et Kunieda titrés en simple, la déception pour Houdet.

DUiiy-NVoAAEJfBIl y avait un autre Français dans une finale ce samedi. Il s’agissait de Stéphane Houdet, qui après avoir été titré la veille en double avec Nicolas Peifer, tentait de remporter un cinquième tournoi du Grand Chelem en simple. Cela allait même plus loin, car il tentait de réaliser le doublé inédit US Open – Australian Open. Mais c’était sans compter sur son éternel rival, le Japonais Shingo Kunieda, qui l’aura privé du titre. C’était la sixième fois qu’il le battait en finale d’un Grand Chelem… En effet, Kunieda s’est imposé en trois sets 4-6, 6-1, 7-6 (3), sauvant trois balles de match au passage ! On ne pouvait donc que le féliciter de s’être accroché jusqu’au bout. Pour Houdet, il faudra se fixer de nouveaux objectifs, et cela commence par Roland-Garros au mois de juin.

Chez les dames, la finale opposait la tête de série n°1, Yui Kamiji, à la tête de série n°2, Diede De Groot (tiens, comme en simple dames !). Et c’est la n°2, la Hollandaise Diede De Groot, qui s’est imposée (comme en simple dames…) en deux sets 7-6 (6), 6-4. La Hollandaise remportait là son deuxième titre du Grand Chelem en simple, et privait Kamiji, de son côté, d’un sixième titre.

DUiiI5rX0AEVF0p

Crédits photos : Twitter @AustralianOpen , @FFTennis & @WeAreTennis

2 réflexions au sujet de “Australian Open – Day 13 : 1er Grand Chelem pour Wozniacki, Houdet et Burel échouent en finale”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s